La course à pied Les blogs courseapied.net : kyra (flux rss)

Le forum courseapied.net

Les 5 derniers sujets

Tous les messages
Tous les forums

Les blogs courseapied.net

Les 10 derniers billets

2006-12-09 12:47:37 : Silence, on tourne : 2ème prise ! - 6 photos - 3 réactions

Comme au cinéma, on prends la même séance et on recommence. On change de décor, le paysage urbain est balayé pour offrir aux spectateurs un coin de forêt. L'actrice principale se prépare, attention à ne pas s'emmêler les pieds et venir s'étaler la tête la première devant le réalisateur, ne pas bafouiller, oh t'as entendu tit coeur, aujourd'hui on bafouille pas, on reste zen, et on s'amuse.

Le clap s'est refermé, le chrono s'est déclenché, ca y est s'est reparti. Ah ben on voit la différence quand je suis détendue et pas fatiguée, ca déroule tout de suite plus facilement. 135 après les 20sec au lieu des 175 ! Mouarf.

Vu que bipbip a pas l'air de vouloir faire des siennes aujourd'hui, je suis pas obligée de le surveiller comme le lait sur le feu. Je lève les yeux, le soleil se réveille à peine au dessus de la brume matinale. Pas un bruit, j'apprécie. On voit encore les stigmates de la tempête, pas mal d'arbres ont tiré leurs dernières révérences face aux vents déchainés. Ils gisent là des deux côtés du chemin mais le beau temps est déjà revenu.
Je cours un instant après mon ombre. Elle va plus vite que moi la bougresse. Remarquez, elle triche, elle s'étire tellement qu'on voit bien qu'elle court sur des échasses elle ! C'est plus facile pour avoir de loooooongues foulées. Oh je suis pas mauvaise joueuse, pour une fois je la laisse gagner.

Tiens c'est déjà l'heure des lignes. J'embauche des figurants pour m'encourager sur le bas côté. Enfin c'est plus ce que c'étaient les intermitents du spectacles. Sont à peine reveillés et ils scandent pas bien fort mon nom dites donc. Ca sera retenu sur leur paie. Moutons et poules me regardent distraitement passer et repasser devant eux mais ca n'a pas l'air de les passionner. Tant pis pour eux.

Hep mais c'est fini y'a plus de pellicules, youhouuuu faut s'arrêter. C'est fou, j'ai pas vu le temps passer aujourd'hui contrairement à jeudi. Comme quoi tout est subjectif.

Une douche. Un tour en centre ville pour encourager les copains éducateurs sportifs en train de courir pour le téléthon. Et pis au lit ! Euh nan on me dit dans mon oreillette que ce soir ca sera pas au lit avant 4h du mat', on rencontre les belges en match d'impro pour le téléthon. Bon ben euh... Bon we et bonne nuit blanche à tous alors :D

2006-12-08 15:33:45 : Temps et humeur de chien ! - 0 photo - 13 réactions

Y'a des jours comme ca où rien ne va. Pas envie. Pas motivée. Fait nuit, froid, y'a du vent,il pleut à moitié. Suis fatiguée par cette maudite toux qui ne veux pas me quitter depuis 3 semaines 1/2 (entre 4 et 6 semaines a dit le doc pour s'en débarrasser grr). Suis enervée par des problèmes de boulot et un mal de crâne digne d'une symphonie de woody woodpecker. Je décide de reporter ma séance de ce soir à demain parce que je sens que ca va pas le faire cette affaire !

Un sachet de thé, un peu d'eau chaude, j'm'apprête à larver devant la TV. J'observe du coin de l'oeil la dame de la météo qui s'agite devant ses cartes en me demandant sur quelle chaine je vais zapper pour mater un film, quand s'imprime dans mon champs de vision une carte de vigilance. Aie. Argh. Suis dans la zone orange. Tempête, rafales de vents, pluies torrentielles sont prévus au programme de cette nuit à demain soir. Si je veux courir, c'est ce soir ou jamais...

Peu convaincue, j'enfile mes baskets, direction le quartier à côté de chez moi pour courir. Je commence les séries de 10min de 20'/40' et après seulement 20' de course mon cardio indique déjà 175 o_O. J'me sens fébrile, mon corps, mon coeur, mon souffle sont branchés en haute fréquence, ils me piquent une crise de nerf à l'intérieur c'est pas possible. Ma respiration est saccadée, suis toute crispée, mes mollets tirent mais ca m'empêche, ni de marcher, ni de courir, ni de râler ! La tête suis pas alors rien ne va. J'arrive pas à me calmer. J'avais dit que je le sentais pas.

Suis à 500m de chez moi, il serait facile de faire demi-tour, de rentrer au chaud. Mais je suis de la race des gens têtus (une qualité et un immense défaut lool) et puis je me vois mal dire à Riri qui est d'une patience d'ange pour me concocter des séances : "écoute, j'ai couru 3min et j'en ai eu marre, je suis rentrée chez moi". Une part de moi se souvient aussi que vendredi soir débute le téléthon. Ma mère et mon frère ont une maladie neuromusculaire génétique, ma mère est en fauteuil roulant électrique, mon frère le sera surement un jour. J'ai la chance de pouvoir courir moi et de savoir grâce aux dons du téléthon et au généthon que je n'ai rien et que je pourrais avoir des enfants sans crainte. Alors bon c'est pas parce qu'il fait froid et que le vent te souffle bruyamment dans les oreilles que tu vas pas courir ! Je continue.

Je profite de bricoler sous un lampadaire mon cardio pour qu'il me bippe désormais toutes les 30sec, pour me laisser un peu de répit. (les 10 premières minutes de 20'/40' n'ont pas vu décoller le cardio du 165/175 très haut par rapport à d'habitude). Je souffle, je me pose, je refais mon lacet et quand je reprends ma route (enfin mon trottoir), ca va un peu mieux, je me sens plus détendue et sereine, je retrouve quelques sensations ahhhhh.

Le reste de la séance sera un grand n'importe quoi faut bien l'avouer loool. Entre les moments ou ma tite pompe cardiaque plafonnera à 175 sans vouloir descendre pendant les récups, les côtes où j'avance pas (avec les rafales de vent de face en même temps ca peut se comprendre lool), et les moments ou je me retrouve d'un coup à 160 après course, mon cardio y perds son latin et moi aussi lool. Mais je crois qu'il y a rien à comprendre ce soir, juste qu'il faut bien des séances comme ca de temps en temps et qu'on est tout sauf des machines parfaitement réglées.

Quelques années auparavant, je me serais demandée quel plaisir on pourrait prendre à CA ? Courir pour courir dans les éléments déchainés avec une motivation dans les chaussettes, quel intérêt ? Je peux pas dire que je me sois amusée à courir ce soir, par contre, incroyable comment j'ai pu apprécié le retour chez moi APRES. M'asseoir, prendre le temps de m'étirer doucement et longuement, avec le chiot entre mes jambes en train de dormir. Prendre le temps de me décontracter sous une bonne douche bien chaude. Me masser les pieds avec une crème hydratante et m'improviser une petite pédicure maison (ben vi ils me portent sans se plaindre toute la journée, je peux prendre soin d'eux quand même). Franchement ca m'a fait un bien fou et j'ai dormi comme un bébé loool.


Et aujourd'hui, je me dis que j'ai bien fait de courir hier soir : il pleut des cordes, le vent souffle si fort que des arbres tombent partout et que la tribune de foot toute neuve s'est envolée. On entends les pompiers toutes les 15min et ce matin on a passé 4h sans électricité ni téléphone. Courir sous la pluie ca va encore, sous l'apocalypse et la tempête, suis moins chaude bizarrement ;)


2006-12-05 14:47:46 : I'll be back ! - 3 photos - 13 réactions

La course à pied c'est un peu comme la programmation d'un pique-nique, l'organisation d'une kermesse de l'école, un concours d'agility, la pluie qu'on veut SURTOUT pas s'invite forcément à la fête. Je n'avais pas garé ma voiture dans le chemin depuis 1min que les nuages cléments toute la matinée me déversaient des trombes d'eau sur la tête. Grumpf ! Heureusement ca ne durera pas longtemps, et puis mouillée pour mouillée suis plus à ca près !

Entrée en matière : Je commence donc tranquillement à m'échauffer sur mon terrain de jeu préféré, la forêt de l'autre côté du moulin de Longueval. 2min de marche, puis 8min de 15'course/45'marche, ca reste de la ballade. Etrange, en tant que vieille tortue paralytique endurcie, j'aurais jamais cru utiliser un jour le mot "ballade" dans un truc comprenant des sections de course à pied lool. Evolurais-je sous ma carapace ?

Le plat de résistance. Les choses sérieuses commencent, now c'est 10min de 30'/30'. Le plus compliqué dans l'histoire sera le terrain, supraglissant et boueux. La faute aux : SANGLIERS ! Je suis sûre qu'ils m'en veulent, qu'ils ont un truc contre moi et qu'ils se sont ligués pour le faire payer. En ce moment, tous les chemins forestiers sont entièrement labourés par le nez fouineur et gourmand de ces bestioles, transformant un chemin tout à fait normal en piscine de boue avec trou traitre pour les chevilles. Grrr Du coup je fais super attention où je mets mes petits pieds, j'y tiens à mes pieds et j'ai pas de Stephanie au masculin pour me faire des massages moi en cas de chute la tête la première dans la boue !

Trou normand. Récupération avec 5min de marche. J'en profite pour lever la tête de mes pieds et apprécier le paysage. Ca serait dommage de louper ce magnifique timbre poste bleu au milieu des nuages gris ! J'me pose, j'observe et je m'entraine à la respiration ventrale comme au théâtre. On s'entraine jamais assez loool et pis ca me détend. J'dois avoir l'air d'une extraterrestre mais c'est pas grave ;)

Fromage. re 10min de 30'/30' beaucoup plus faciles que la semaine passée. Avant les plus dures étaient les 5 dernières minutes, maintenant juste les 3 dernières et encore ! La tortue avance à petits pas, doucement mais surement. :) Fait étrange et nouveau, j'apprivoise de mieux en mieux mon cardio nommé bipbip. Et vi, il a de nouveau le droit de m'accompagner, pour aider mon coach adoré à voir comment mon coeur bat. En fait, j'arrive de mieux en mieux à deviner ce qu'il va m'afficher avant de regarder. Si c'est facile et que j'ai l'impression de pouvoir continuer comme ca trèèèèès longtemps, suis entre 140 et 150, si c'est plus facile même si je le ferais pas pendant 2h, suis en moyenne entre 160 et 170. Quand ca dépasse 170, là ca devient dur. Question de sensations, d'écoute de soi, apprendrais-je ainsi à mieux me connaître ? Ca ferait pas de mal, suis un mystère pour moi-même loool. Enfin ca ne résoudrait pas le sacrosaint problème des hommes : on ne peut pas comprendre une femme ;)

Trou normand (comment ca je bois comme un trou !) : 5min de recup en marchant. Je me concentre sur la suite : des séries pour courir plus vite. Courir vite ? C'était quand la dernière fois ? Un bus manqué ? Une partie de chat dans une cour de récré, quand garçon manqué je jouais au foot avec les garçons ? dans la dernière ligne droite d'un parcours d'agility pour grapiller quelques secondes.. Pfiuuuu ca fait longtemps. Mais bon c'est comme le vélo, ca ne s'oublie pas non ? Allez réfléchis pas, cours !!!

Dessert : et voilà j'y suis, 3 à 5 fois des lignes de 15'de course vite, 45' de recup en revenant. Des lignes mais pas de coke hein, riri il a précisé, comme si j'étais assez dévergondé pour y penser (a). Ca avait l'air rigolo sur le papier, c'est effectivement sympa en vrai, ca change. 1ère série je cours donc VITE après des années sans courir VITE. Ca fait un bien fou waouhhh. Ah le bip c'est le truc qui dit que les 15sec sont finies ? Hum oki, j'ai échoué à quelques mètres de cet arbre là, mais je l'aurais au retour. Je le fixe, le provoque en duel, petit arbre je vais t'avoir, je vais t'attraper. Raté ! J'aurais fait une mauvaise billy the kid dans les duels de cowboy, l'arbre a été trop rapide même sans bouger. Je ferais 5 séries en tout, à chaque fois ca bipera à 3m de cet arbre, je ne l'atteindrais pas ce coup-ci tant pis. J'ai bien couru, à chaque fois, j'ai réussi à faire quasiement le même chemin en 15' à une foulée près et foi de Kyra, je reviendrais dans quelques mois et je finirais par l'avoir ! :D

2006-12-03 21:32:25 : No excuses - 2 photos - 6 réactions

Hum ca y est j'en suis sûre, plus d'émission radio des ondes kyraesquiennes, vous devez vous dire : l'épidémie de flemmingite aigue a encore fait une victime.

La liste des symptômes est aussi longues que la liste des excuses possibles : trop froid, trop chaud, trop humide, je viens de nettoyer mes chaussures je vais pas courir dans la boue, c'est la période de la chasse, suis fatiguée, me suis foulée le pouce en jouant au poker j'peux vraiment pas. Sans oublier les j'ai trop de boulot, j'ai pas le temps, il fait noir maintenant, y'a des psychopathes qui vont me sauter dessus si je sors, mon jogging est pas sec j'viens de le sortir de la machine, j'ai pas d'élastique pour m'attacher les cheveux, y'a du vent c'est l'enfer et... j'en aurais encore des dizaines à inventer. Si si, j'ai l'esprit très fertile en matière d'excuses moi messieurs dames.

Et bien non ! Me suis servie d'aucune et surtout pas de mon agenda surbooké de cette dernière semaine (concours fonctionpublique, match en bar, répét théâtre, entrainement impro, concours de tartiflette, hotesse pour concert, et la crise au taf après les evènements du we). Pour le coup, suis super fière ! (je sais m'en faut peu :$) J'avais pris rendez-vous avec moi-même et mes baskets et j'y suis allée, courir la nuit dans le froid et la pluie, courir dans la boue en pleine forêt et je trouve ca toujours aussi formidable. C'est grave docteur ? Par contre, j'avoue pas eu le temps de répondre à vos nombreux commentaires sur mon dernier post (vais y aller après) et de faire un vrai CR. Pardonnez-moi cette offense amis lecteurs.

Pas non plus de photo cette semaine :

Ma sortie de jeudi c'est faite de nuit, dans les ruelles et les quartiers résidentielles, que des rues et des maisons pour s'incruster sur la rétine de mon objectif. Pas super passionant lool et puis ca n'avait rien de comparable avec les paysages que j'avais ce soir là en tête. Moi j'étais à la montagne, sur les cimes enneigée, sur les flancs escarpés et pas sur les pavés ternes de la cité. La faute à un petit mail de l'assoc GEMLIRE (mag tu connais ptete, sont de chez toi ;)), le concours de nouvelles de cette année sera "Montagnes : sensations et vertiges". Ca fait rêver et voyager, même quand on est occupé à courir faut croire. On verra si cette année je relève de nouveau le défi, et si j'empoisonne de ma plume de nouveaux lecteurs. Faire subir une fois mes bavardages à des gens en étant éditée, c'est ptete suffisant, faudrait que j'arrête avec ces paris à la con ptete...

Dimanche, pas mieux pour la photo, j'ai loupé le scoop de l'année, alors dépitée j'en ai pas pris d'autres. Faut dire que les vedettes de cette séance m'ont pris au dépourvue, pas eu le temps de sortir l'appareil. Ils m'ont grillé la priorité à droite ! Une harde de 5/6 sangliers à moins de 3m de moi.. j'ai senti la terre tremblée, et mon cardio a bondi d'effroi. Le seul heureux de cette mésaventure a été le chien qui s'est lancé à leur poursuite.. heureusement que sur quelques mètres, la voix de sa maitresse est plus fort que l'appel de la forêt oufffffff. J'aurais pas à faire un remake pleurnichard de croc blanc.

Je rends l'antenne.
Bonne soirée :)


2006-11-25 15:28:13 : La première fois - 0 photo - 8 réactions

2006-11-23 22:45:42 : La nuit c'est beau, presque poétique... sauf quand on voit rien ! - 5 photos - 8 réactions

2006-11-21 12:22:50 : Le chrono continue de tourner - 0 photo - 16 réactions

2006-11-17 22:33:54 : Foulées sentimentales ou défoulage brutal - 0 photo - 17 réactions

2006-11-14 15:25:45 : Dialogue silencieux - 5 photos - 5 réactions

2006-11-12 16:53:18 : En haut, en bas, en haut, en bas dans la vallée du Cher - 8 photos - 11 réactions

2006-11-10 20:42:16 : Un an après sortie tranquille avant que le soleil ne se couche - 3 photos - 7 réactions

2006-11-10 19:49:44 : News - 0 photo - 7 réactions

2005-10-19 23:07:55 : Envie or not envie ? That is the question - 1 photo - 11 réactions

2005-10-19 00:23:26 : A la recherche de la clairière perdue - 4 photos - 6 réactions

2005-10-13 21:44:36 : Parcours du combattant ^^ - 5 photos - 10 réactions

2005-10-12 00:17:27 : Des relents d'été - 4 photos - 8 réactions

2005-10-11 18:44:34 : Ch'tit coucou - 0 photo - 8 réactions

Voir tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net